15
Mar

Qu’est-ce qu’une femme « Midsize » ?

Qu’est-ce que la Midsize ?

Midsize traduit en français signifie « taille moyenne » ou « taille intermédiaire ». Ce terme est associé aux femmes qui ont des difficultés à trouver dans les magasins des vêtements adaptées à leurs morphologies, parce que leurs mensurations ne correspondent ni aux tailles standards ni aux grandes tailles qui sont habituellement commercialisées.

Il convient de mentionner que le terme midsize inclut une pluralité de silhouettes et de structures corporelles, ce qui confirme que chaque femme est unique et parfaite dans sa façon d’être !

Bloggueuses MidsizeEntre la taille « plus » et la taille « standard », il y a des millions de femmes !

Il y a bien plus de différences entre les vêtements standards et de grande taille que leur taille. Les détaillants de taille standard peuvent proposer des tailles intermédiaires, mais ils sont normalement conçus avec un corps plus mince à l’esprit. Cela signifie que même si nous sommes capable de rentrer dans un vêtement standard, il n’est pas garanti qu’il soit flatteur sur notre silhouette plus « courbée ». Souvent, ces vêtements ne sont tout simplement pas faits pour les corps qui ont des rondeurs aléatoires, des bras plus grands ou des mollets épais, nous ne pouvons donc pas nous voir dans le modèle générique !

Pendant ce temps, les détaillants de taille plus, coupent leurs vêtements pour les adapter aux courbes. Mais si nous sommes de taille moyenne, nous sommes peut-être trop « mince » pour adopter des articles traditionnels de grande taille.

Iskra Lawrence_Modele MidsizeLorsque les marques utilisent des modèles « grande taille », elles utilisent en fait des modèles de taille moyenne et les étiquettent de taille plus, alors où est la représentation des femmes de taille 50 et plus ?

Parce que les corps de taille moyenne sont perçus comme intermédiaires. C’est très souvent que ces femmes sont étiquetées comme « taille plus » puisque la vision de « taille plus » est supérieure à une taille 42. Mais cela ne rend pas service aux personnes qui sont en fait de taille plus. La mode adore rendre hommage à des corps comme Ashley Graham et Iskra Lawrence pour être « grande taille », ce qui nuit complètement à la visibilité des personnes de taille plus grande.

Ashley Graham_Modele MidsizePar exemple, Ashley Graham, largement considéré comme l’un des modèles « taille plus » les plus célèbres au monde, porte une taille 46. L’industrie de la mode est conçue pour diviser les femmes en seulement deux catégories de taille: standard et plus, et lorsqu’un modèle est de taille 40 ou plus, elle est automatiquement intégrée dans la catégorie taille plus.

Les marques oublient non seulement d’inclure des options et une représentation pour les femmes qui se situent entre les deux, mais fixent des normes qui pourraient nuire à l’image corporelle des jeunes filles. Chaque type de corps est beau et nous faisons parti du groupe qui pense que les marques peuvent fournir des gammes de tailles inclusives sans séparer les femmes en catégories.

Pour une raison inconnue, les médias ne semblent pas vouloir voir des représentations de la réalité. Ils veulent seulement voir ce qu’ils croient être les deux types de corps féminins qui existent – quand, évidemment, il y en a beaucoup d’autres ! Et tout cela se traduit par l’industrie: il y a une segmentation claire entre « plus » et « taille standard », cela crée une mentalité selon laquelle il y a deux camps de femmes, plutôt qu’un flou transparent entre la façon dont les corps humains peuvent se différencier.

Amy Schumer et Mindy Kaling_MidsizeAu fur et à mesure que les marques deviennent de plus en plus inclusives (comme elles le devraient), elles ont tendance à ignorer un groupe de millions de consommateurs qui serait considéré comme « Midsize ».

La définition déformée des tailles standards et des tailles plus – et la rigidité avec laquelle chaque corps doit appartenir à l’une des deux catégories – est particulièrement frappante à travers les medias, où la diversité de taille n’est pas courante. Sur les sites internet, les réseaux sociaux ou dans la publicité, nous voyons souvent des modèles sur la plus petite extrémité du spectre pour les plages de taille standard et plus. Le manque de femmes de taille moyenne portant un 42, 44 ou 46 est évident. Et s’ils sont là, ils sont considérés comme des tailles plus.

Des célébrités comme Amy Schumer et Mindy Kaling se sont prononcés sur la façon dont elles sont souvent appelées actrices taille plus, mais Amy Schumer dit qu’elle fait une taille 38 à 40, et Mindy Kaling une taille 40 !

L’emploi du terme « midsize » a commencé avec le mouvement Body Positive aux États-Unis. C’est d’ailleurs la comédienne américaine Amy Schumer qui, en 2016, a parlé dans les médias de « midsize » et de l’importance de sa reconnaissance dans la mode.

Katie WillcoxGrâce au mouvement Body Positive, de plus en plus de femmes montrent leurs courbes et évitent les idées désuètes qu’elles devraient ressembler aux modèles de taille 0 auxquels elles ont été exposées en grandissant.

Mais selon Katie Willcox, la fondatrice du mouvement Healthy Is the New Skinny, il y a tout un groupe de femmes qui sont laissées pour compte: des femmes qui ne correspondent pas à l’étiquette stéréotypée de « mince » mais qui ne se considèrent pas non plus comme « curvy ». Ces femmes qui se situent quelque part au milieu ne voient pas leurs types de corps représentés dans les médias – et plus important encore, les conversations sur l’image corporelle, l’acceptation de soi et l’amour de soi ne les ont pas non plus incluses, dit-elle.

Dans un monde idéal, il n’y aurait pas de bonne ou de mauvaise façon d’avoir un corps, toutes les tailles seraient créées égales et la représentation serait juste et égale. Bien que nous n’en soyons pas encore tout à fait là, ce sont des dialogues comme ceux-ci – et des gens comme Willcox qui les lancent – qui continueront à faire avancer le mouvement.

Il est important d’expliquer que ce terme est intégré dans les consultations de conseil en mode non pas dans l’intention d’étiqueter le corps des femmes, mais comme un moyen de faire en sorte que ce groupe féminin se sente identifié, reconnu, accepté et accueilli dans la mode, en promouvant l’estime de soi, la connaissance de soi et des conseils complets sur la façon de composer des tenues stylisées, confortables, belles et originales pour les tailles moyennes.

Six conseils pour réussir une consultation avec une femme « midsize »

1 – Parlez avec votre cliente pour connaître ses préférences, sa façon d’être, son morphotype, son objectif et ses autres particularités

2 – Identifiez son univers de couleurs, de styles et d’objectifs d’image. À l’ESR, nous travaillons avec la personnalité du style, la colorimétrie et nous appliquons des questionnaires d’anamnèse, entre autres outils pour comprendre de manière approfondie chaque client

3 – Créez un plan, définissez si le conseil en image sera en présentiel ou en ligne et offrez un service personnalisé et attentif

4 – Stimulez la construction de l’amour et de l’estime de soi de votre cliente en se basant sur les concepts de la psychologie de l’image de soi. Indiquer le profil d’autres femmes qui se reconnaissent comme étant de taille moyenne peut faciliter ce processus et donner un sentiment d’accueil et de représentativité à la mode

5 – Renouvelez et organisez la garde-robe de votre cliente, en ne sélectionnant que les pièces qui se rapprochent le plus de son style de vie. La prise en compte de la routine professionnelle et personnelle, outre la priorité donnée au confort et à l’essence du style du client, est fondamentale pour un conseil en image réussi

6 – Promouvoir la consommation durable est également une règle d’or et, en ce sens, fréquenter les friperies et encourager l’utilisation d’accessoires pouvant être assortis aux vêtements de votre cliente sont de bonnes idées qui peuvent garantir que votre cliente trouve son style de manière authentique et originale

Il faut se rappeler que, quel que soit le nombre de vêtements, ce qui compte, c’est la façon de se percevoir dans nos milieux sociaux – professionnels ou personnels – et si l’objectif d’image que nous voulons véhiculer est atteint avec assurance.

Vous avez aimé ? Sauvegardez ce contenu pour l’avoir quand vous en aurez besoin !

Leave a Reply

S'inscrire à notre Newsletter

S'inscrire à notre Newsletter

Inscrivez-vous sur notre newsletter pour recevoir des informations et des actualités relatives à notre école et au conseil en image

Votre inscription a bien été prise en compte