14
Jan

On apprend trop tard l’importance de s’aimer !

Interrogé par Marie-Claire le 4 janvier, Yann Moix, bientôt 51 ans, déclare être « incapable d’aimer une femme de 50 ans […]. Je trouve ça trop vieux. Quand j’en aurai 60, j’en serai capable. 50 ans me paraîtra alors jeune ». « Ça ne me dégoûte pas, ça ne me viendrait pas à l’idée. Elles sont invisibles. Je préfère le corps des femmes jeunes, c’est tout. Point. Un corps de femme de 25 ans, c’est extraordinaire. Le corps d’une femme de 50 ans n’est pas extraordinaire du tout. »
À première vue, en tant que femme, ce genre d’affirmation ne peut que nous faire bondir ! Passé le premier stade de l’offense, elle nous fait nous interroger… Ce Monsieur peut bien penser ce qu’il veut, c’est son droit, cependant réduire la femme à un bien consommable (ou pas), n’est peut-être pas la manière la plus délicate d’aborder ce sujet sensible… Et c’est surtout très réducteur. La polémique faisant le buzz, il y a tout gagné (surtout en période de promotion bien évidemment) !
Que l’on s’offusque, que l’on s’indigne, ce n’est pas à grand renfort d’images de corps dénudés de femmes de 50 ans et plus (qui ne font pas leur âge au passage) que les choses vont changer… malheureusement ! Le changement doit venir de l’intérieur: en cultivant tout simplement l’estime de soi.

Car aucune phrase assassine, aucune critique ne peut avoir d’impact si l’on connaît « sa propre valeur » !

Mr Moix nous laisse penser que la femme n’est qu’un objet de consommation, qu’elle ait 25, 50 ou 70 ans. Nous ne sommes pas contre le fait que la femme dispose de son corps, du moment que c’est un choix de sa part. Mais au delà de cette dimension d’objet, nous parlons de femmes, faites de chair et de sang avec des émotions, des sentiments… des petits coeurs qui battent tout simplement. Un être humain dans toute sa dimension, qui en fait une personne, un être unique ! Donc loin d’être juste un objet de consommation, la femme est avant tout un être d’amour: pour les autres et surtout pour elle-même !

L’estime de soi, la confiance en soi et donc l’image de soi, c’est la meilleure « arme » face à tous ces détracteurs.

Nous ne sommes pas que des corps consommables ou pas selon nos âges… nous sommes bien plus que ça ! Et quelque soit notre âge, acceptons qui nous sommes ! Que ce soit les marques du temps, les cernes, les seins qui ont perdu de la fermeté, les vergetures, la cellulite … Nous vivons dans notre corps et nous n’en avons qu’un pour le reste de notre vie.

Aimons-le, choyons-le car il raconte NOTRE histoire !

Au delà des complexes, au delà du temps qui passe, au delà de nos différences (ça ressemble à une chanson de Johnny ça, non ?), apprenons à nous accepter tels que nous sommes et à tout simplement nous AIMER ! Le temps fil, il serait vraiment dommage de perdre encore plus de temps 😉
L’estime de soi a toujours été à l’honneur à l’ESR et c’est en entendant des phrases méprisantes comme celle de Yann Moix que nous nous sentons encore plus impliquées dans la transmission de notre message !
#TeamESR