20
Jan

La mode eco-friendly

Les marques éco responsables étaient jusque là perçues comme uniquement bio, bohèmes et hippies. Mais aujourd’hui, les choses ont changé : elles sont tendance ! L’essor des friperies, le succès de VEJA, du Slip Français ou encore la montée des collections éco responsables dans les boutiques de prêt à porter en témoigne. Consommer en respectant les travailleurs et l’environnement n’est-il pas plus fashion ?

LA MODE FAIT UN PAS VERS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Aujourd’hui, l’industrie textile est l’une des plus polluantes : un seul jean nécessite entre 7 000 et 10 000 litres d’eau, ainsi que des hectares de terre afin de cultiver le coton. C’est pourquoi, de nombreuses entreprises prennent conscience de leur impact sur la planète, et tentent de lutter contre ce fléau en produisant des vêtements éco responsables.

La mode écologique continue de faire son petit bout de chemin dans le secteur très fermé de la mode. Les marques bio, composées de jeunes et talentueux créateurs pour la plupart, se sont petit à petit accaparées du secteur de la mode. Ce qui rend la mode éthique aussi singulière, c’est qu’elle n’utilise que des matières écologiques, biologiques, recyclées et non polluantes pour l’élaboration de ses pièces, ce qui réduit de manière conséquente l’impact écologique. La mode éthique se rapporte également au commerce équitable puisque l’humain tient encore une grande place dans les processus de fabrication et où l’engagement social de l’entreprise est honoré.

Nous pouvons citer de nombreuses marques comme : VEJA (qui produit des baskets à partir de matériaux recyclés et de caoutchouc sauvages), SUBT’LE (qui limite son emprunte carbone en se procurant toutes ses matières premières dans une même région), MAISON STANDARDS (qui élimine les intermédiaires, la double marge, et s’engage à respecter ses travailleurs), ou encore FAGUO (qui s’engage à planter un arbre à chaque article vendu).

L’ESSOR DU « SECONDE MAIN »

Il convient également de rappeler que la mode éthique va de pair avec le recyclage des vêtements. Cette nouvelle tendance fait des ravages auprès des blogueuses de mode qui sont nombreuses à avoir opté pour la mode écolo et le recyclage de leur garde-robe. Cela permet d’éviter le gaspillage que l’on raccorde autant à l’industrie de la mode et permet surtout de renouveler sa garde-robe sans avoir à racheter des vêtements et des accessoires à tout va ! On recycle l’existant en choisissant d’apporter quelques retouches bien pensées aux pièces et on se retrouve à porter du sur-mesure, mais surtout, à porter des pièces respectueuses de la nature.

De nombreux vêtements sont jetés chaque année, et la gestion des déchets est un des enjeux de demain. Il faut donc privilégier le « seconde main » ! Comme par exemple Floriane Fosso qui recycle les tissus des collections précédentes de créateurs des maisons de Haute Couture. Elle utilise des tissus naturels, organiques, de qualité et provenant d’espèce non protégées. Recycler ces tissus leur donne une seconde vie et permet de réduire les déchets.

Mais aujourd’hui, il existe de nombreux sites spécialisés dans la revente de vêtements de marques de haute couture ou non, comme Vinted ou encore Vide dressing. Ces sites donnent une seconde vie aux vêtements, mais permettent également de s’offrir des pièces de luxe à moindre prix. La mode devient plus responsable. Alors, arrêtons de jeter nos vêtements inutilement, faisons un geste pour la planète et notre porte-monnaie !

LA SCIENCE AU SERVICE DE LA MODE

Mais malgré toutes ces avancées, notre consommation nuit toujours à notre planète. C’est pourquoi des chercheurs ont mis au point des matériaux innovants afin de produire des vêtements en tissus recyclés et biodégradables. Par exemple « Apple Skin » est un tissu 100% vegan, composé de peaux de pommes et d’autres déchets ; ou encore Ingeo fabriqué à base de sucres d’origine végétale. Cette démarche crée une mode responsable et innovante.

Le monde du luxe s’approprie également ces matières innovantes. En effet, Chanel a annoncé être engagée auprès d’Envolved By Nature, une start-up pionnière dans la science de la soie. Elle crée des tissus plus écologiques comme de la soie liquide respectueuse de l’environnement.

La prise de conscience est réelle : le développement d’une mode plus responsable passe par le changement de comportement des consommateurs et l’engagement des acteurs du secteur.

La responsabilité est partagée et chacun doit agir !

De gauche à droite : robe longue catalytique développée par Helen Stacey. C’est l’un des premiers habits photocatalytiques. Ce procédé est employé dans le traitement de l’air, son assainissement et sa désodorisation. Avec un produit spécifique, le tissu réagit aux molécules nocives de l’air et les repousse tout en purifiant l’air ambiant. Le fil de l’ange de Janaïna Milheiro est un manteau de guipure  en plumes de marabout ultra légère. La Cloud dress Jum Nakao, création Luce Couillet. Enfin la robe en organza de Ying Gao est la plus légère du monde.

Pour échanger sur votre projet de formation, contactez-nous via le formulaire ci-dessous:

S'inscrire à notre Newsletter

S'inscrire à notre Newsletter

Inscrivez-vous sur notre newsletter pour recevoir des informations et des actualités relatives à notre école et au conseil en image

Votre inscription a bien été prise en compte