L’ESR a été une révélation pour moi. Il n’y a pas une semaine qui passe sans que je ne pense à vous toutes et à mon aventure à vos côtés. Vous me manquez, Paris me manque.
Plus qu’un enseignement ou qu’une valeur, si j’ai une chose à dire sur mon parcours au sein de cette école, c’est que je suis arrivée à l’ESR en janvier en tant que fille et j’y suis ressortie en juin en tant que femme.
A l’école, j’étais la plus jeune. J’ai eu la chance de faire la rencontre d’autres femmes, enseignantes et élèves, qui m’ont fait devenir femme à mon tour. Elles m’ont fait grandir et m’ont permis d’apprendre à me connaitre. Je ne les oublierai jamais. Je leur dois beaucoup.
En 6 mois d’aller-retour Paris-Strasbourg, j’ai appris à en connaitre plus sur moi-même qu’en 23 ans d’existence. J’ai développé la conscience de mon propre corps, mon amour envers moi-même, ma confiance en moi, ma spiritualité, mon unicité.

Tous les modules que j’ai suivis m’ont paru importants. Cela dit, pour avoir toutes les cartes en main pour se lancer, je conseille particulièrement les modules animés par Tatiana Haen. C’est une femme extraordinaire, très impressionnante et inspirante.
Eva Wagner est également indispensable à cette école ! Elle établit un contact incroyable avec les élèves et nous aide beaucoup à prendre confiance en nous.
Il me semble que depuis mon passage, de nouveaux enseignants sont présents et de nouveaux modules sont proposés mais je conseille :

  • Prise de parole en public (enseigné par Juliette Bignier). Ce cours m’a beaucoup appris et j’y pense à chaque fois que je dois prendre la parole en public.
  • Leadership au féminin (girl power)
  • Le moodboard (permet d’apprendre à se connaitre et de savoir où l’on veut aller)
  • Tous les modules relevant de la création de l’entreprise, de la démarche personnelle à effectuer avant de se lancer, des étapes de la création…