14
Déc

Consommation Mode et Image

Mode_Centre-commerciaux

Consommation Mode et Image : changements et besoins actuels

On sait que la pandémie a eu impact négatif sur le commerce de détail de mode, affectant les ventes de plusieurs produits dans les magasins physiques enregistrant des baisses record. Parallèlement, le commerce de vêtements et d’accessoires de nombreuses marques a commencé à fonctionner avec plus de succès via Internet ; et il y a eu une croissance notoire du commerce de proximité avec la flexibilisation du confinement. Ce dernier, loin de l’agitation des centres urbains, a offert plus de sécurité et de commodité aux clients.

Ces aspects nous invitent à réfléchir aux effets de la COVID-19 sur le comportement des consommateurs de mode. Bien que nous ayons vécu avec des opinions négatives qui ont décrété la fin de la mode au début de la pandémie, puisque la privation de la cohabitation sociale a rendu impossible l’utilisation de nombreux éléments de notre garde-robe et a donc déconstruit de nombreux codes sensoriels qui lui étaient attribués, les signes de reprise du commerce de détail nous donnent d’autres perspectives, que nous aborderons ci-dessous.

Les effets de la pandémie sur les comportements de consommation mode

L’investissement dans des pièces mieux adaptées au home office est un exemple de ces effets. Il y a encore ceux qui recherchent l’alliance du confort et de la sophistication dans les nouvelles acquisitions, afin de ne pas causer de problèmes de crédibilité pour l’image professionnelle elle-même, ni d’inconfort physique dans les longues journées de travail à distance.

Les vêtements, les accessoires et le maquillage portés au quotidien et lors des conférences téléphoniques ont été fréquemment demandés, ce qui montre que les rapports de tendance au début de la pandémie qui indiquaient un minimum d’esthétique, de confort et de chic pour ces occasions n’avaient pas tort.

Le shopping addictif, motivé par la compensation du stress en vue de l’enfermement, fait également partie des effets du contexte actuel. Mais il faut souligner leur existence de toujours, car la recherche d’un soulagement émotionnel affecte souvent les activités de consommation de la mode. Le fait est que cette demande réprimée a généré des bénéfices pour l’économie et pour la vente au détail mode, qui montre des signes de reprise dans de nombreux pays.

Cependant, certains ont perçu un tel comportement comme extrêmement inutile et futile dans le scénario actuel. Ces personnes sont devenues très attachées à la nécessité d’un détachement matériel et se débarrassent encore aujourd’hui des excès. La vente de vêtements, de chaussures et d’accessoires d’occasion, qui approvisionne les boutiques de seconde main, est le résultat de tout cela, outre l’augmentation de la recherche d’informations sur la façon de construire une garde-robe capsule.

La demande d’articles de seconde main a également augmenté, ce qui a conduit à l’ouverture de nouvelles boutiques vintage en ligne. La demande d’une mode durable capable de minimiser les dommages socio environnementaux, qui existait déjà auparavant, est devenue encore plus importante. Dans ce même but, l’embauche de conseillers en image, de personal stylist et de personal shopper est devenue plus attractive et même une réalité pour beaucoup.

La demande de services et de transition de carrière dans le domaine de l’image s’accroît

Les restrictions imposées par l’émergence du COVID-19 n’ont pas seulement eu un impact sur le comportement de consommation de la mode. Pour beaucoup, le moment a été celui de la résignation de leur propre identité et de leur mode de vie, provoquant le besoin de réajustement d’image, que ce soit au niveau personnel, social et/ou professionnel.

Nombreux sont ceux qui se rendent compte que le recours aux services d’un styliste personnel, de conseil en image et personal shopper peuvent offrir de précieux conseils pour communiquer des stratégies de corrélation d’image, créer des orientations dans la reconstitution de garde-robe et la planification de la consommation de mode, en plus d’une possibilité de faire l’expérience d’une plus grande connaissance de soi et d’une meilleure prise en charge de soi.

De plus, il est entendu que ces professionnels sont capables de générer une réelle économie de temps et d’argent, deux avantages très précieux, surtout dans les circonstances actuelles ! Des solutions polyvalentes qui facilitent le quotidien de l’habillement et de l’accessoirisation. Si vous envisagez de faire appel à ces services dans votre région, ou faire une transition de carrière, c’est le bon moment pour investir !

Texte de Luiza Oliveira – Consultante en Image et Personal Shopper
formatrice de notre unité ESR Brésil.

Leave a Reply

S'inscrire à notre Newsletter

S'inscrire à notre Newsletter

Inscrivez-vous sur notre newsletter pour recevoir des informations et des actualités relatives à notre école et au conseil en image

Votre inscription a bien été prise en compte