devenir-personal-shopper
11
Mar

Comment devenir personal shopper ?

Le phénomène connait un intérêt croissant, notamment depuis l’existence des émissions de Cristina Cordula. Ainsi, de plus en plus de personnes se demandent comment faire pour devenir Personal Shopper. Les profils sont variés : étudiants, professionnels de la mode, personnes en reconversion professionnelle…

Dans les faits, pour vous former au métier de Personal Shopper deux options s’offrent à vous: vous pouvez soit opter pour une formation certifiante de conseil en image car vous aurez ainsi la connaissance de tous les outils et du mode d’accompagnement vous permettant d’accéder au métier de personal shopper, soit opter pour une formation courte professionnalisante sur le métier de Personal Shopper.

(…) après l’obtention de mon diplôme, mon activité n’a fait que s’accélérer avec des opportunités variées qui m’offrent un quotidien passionnant, riche en challenges et à l’échelle internationale comme j’en rêvais.

Loren Fascianel
Fondatrice de l’agence « Pépite de style » et du webzine Soyons Élégantes

En quoi consiste le Personal Shopping ?

Aussi appelé Coaching en Style ou Relooking, c’est un métier issu de la mode, qui consiste à aider les clients à mettre en valeur leur silhouette. En général, dans un premier temps le Personal Shopper établi un diagnostic sur le style et la morphologie. Puis il fait un repérage en boutique. Il doit ensuite allier les attentes, les goûts, la personnalité, la morphologie et le budget du client à une très grande connaissance de la mode et du shopping.

Cet accompagnement a pour objectif de permettre au client de trouver son propre style, en l’accompagnant lors de ses séances de shopping.

Quelles compétences faut-il pour devenir Personal Shopper ?

Tout d’abord, il faut aimer la mode, le shopping, et surtout l’humain ! Outre les connaissances de base qu’il faut acquérir sur la colorimétrie, le stylisme, l’histoire de la mode et les codes vestimentaires, il faut savoir être à l’écoute de ses clients. Vous n’êtes pas là pour leur imposer vos goûts, mais pour les aider à trouver leur identité stylistique !

Votre but étant de les aider à développer une plus grande confiance en eux, il faudra donc être patient, faire preuve d’empathie et de bienveillance.

Ce métier consistant à aider les clients dans leurs achats, des connaissances en vente ou en marketing seront utiles.

Quels sont les débouchés ?

Après votre formation de Conseil en Image, vous pouvez :

  • devenir Personal Shopper
  • monter une Agence de Conseil en Image
  • devenir Formateur
  • devenir Conseiller en Beauté
  • faire du Conseil en Image en entreprise

Cette formation m’a beaucoup appris, elle est très complète et donne toutes les clefs pour satisfaire nos premiers clients et répondre à leurs attentes. L’ESR a boosté ma confiance, m’a fait découvrir des opportunités et au delà de ça, les valeurs humaines véhiculées tout au long des cours ont été inestimables. Aujourd’hui, je suis responsable artistique sur des évènements privés. J’ai crée ma société UN TRUC A LA MODE et j’ai lancé une application dédiée au conseil en image, UTALM.

Eva Gamon
Fondatrice de la société « Un truc à la Mode » et créatrice de l’application UTALM

Avec cette formation solide, j’ai ensuite pu créer en 2015 avec assurance et confiance mon agence de conseil, le Boudoir du Style, ayant aujourd’hui une belle renommée sur la région Rhône Alpes et un développement en cours sur Paris.Sollicitée par des entreprises, des marques, je fonde également mon agence de conseil en communication, Nathalie K, spécialisée dans la mode, la beauté, afin de répondre aux besoins en organisation d’évènements, d’identité visuelle et création de contenu.Une réussite fondée notamment par toutes ces belles énergies positives transmises à l’ESR.

Nathalie Dos Santos
Fondatrice de l’agence Le Boudoir du style

Combien gagne un Personal Shopper ?

Chaque Personal Shopper fixe lui-même ses tarifs, il est difficile de donner un montant, néanmoins ils sont estimés en moyenne à 55€ de l’heure.

BONUS : L'ESR raconté par sa fondatrice